du 28/11 au 29/12/2012

À l’écart du gigantisme du Land-Art, dont l’appréciation nécessite souvent la photographie aérienne, Bob Verschueren se révèle un artiste modeste, un essayeur qui œuvre aux frontières : celles de la matière et de la forme, celles de la nature et de la culture.

En deçà de la sophistication oublieuse de nos machines, il renoue avec l’ingéniosité tâtonnante de l’intelligence humaine, qui, pendant des dizaines de milliers d’années, a rusé pour retourner en sa faveur des forces qui la dépassait.

Observer, glaner, ramasser, récupérer feuilles, branches mortes, aiguilles, puis classer, repérer, trier, organiser, c’est découvrir empiriquement des formes sans les imposer. Plastiquement, à travers ses installations, il réalise, depuis bientôt trente années, un traité poétique de l’élémentaire. En privilégiant les végétaux, Verschueren valorise le premier médium des civilisations.

Robert Dumas

Site de l’artiste : www.bobverschueren.net

Photos du vernissage